Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 63 | 
29/03/2011 22:08:37
La Roue des Cinq Saisons, sublime chant d'amour, de douceur, de gratitude envers le Vivant et toutes ses manifestations les plus humbles et les plus effacées...suivi de Entrée+Plat+Dessert,à déguster dans la joie et le partage. Merci Roland pour ce grand moment de lecture intense!
odile LINARD
 
29/03/2011 20:15:20
"Petit livre, fuis la réunion des hommes. Viens sur mon coeur." Mesdames, vous tenez vraiment à votre foulard Hermès ? Messieurs, vous tenez vraiment à votre Rolex ? Et vous, enfants gâtés de parents gâteux, vous tenez tant que ça à votre Ipad ? Lisez donc, si vous savez encore lire, un seul haïku de Roland Halbert (par exemple celui de la page 33 ou celui de la page 41) ou telle unique gourmandise frugale de ses haïcooks à l'impeccable sauce française ou anglaise et vous saurez vraiment les vraies valeurs poétiques de la Vie et de l'Amour. Roland, je t'en prie, reste encore un peu en notre compagnie et fais lever en nous la Saison nouvelle.
L.B.
 
28/03/2011 22:35:16
J'ai fait tourner, cette nuit, la Roue des cinq saisons : c'est très réussi. J'y ai trouvé un vent de fraîcheur et de vitalité qui est bien précieux.
Jojoba (huile de)
 
28/03/2011 16:01:03
C'est encore un moment de dégustation rare que nous offre Roland Halbert avec "La Roue des cinq saisons". Une poésie à goûter sans modération. Avec plaisir, l'œil mais aussi l'oreille ouverts et finalement... avoir l'eau à la bouche.
Marie Népote
 
28/03/2011 15:35:03
La roue tourne et s'arrête... Arrêt sur image des saisons... Il est évident que le voeu pieux de tout poète est d'arrêter le temps. Il n'y parvient que par la magie du verbe. Ainsi Roland Halbert nous propose-t-il de figer l'instant dans son nouveau recueil de poèmes. "Pour le Nouvel An /voici ma résolution: / arrêter l'horloge!" Et comme si l'écriture devenait l'urgence, l'épigraphe de Ylipe "Faire vite prend du temps" nous propose le menu du délice et nous invite tout de même à déguster ce temps comme on digère les mets préparés avec tant de minutie. "Faire vite prend du temps". Pour la lecture, c'est évidemment le temps de la dégustation qui offre la saveur de l'appréciation. Chaque "assiette gourmande" permet de goûter au biscuit imaginé de l'intemporel et chaque regard admire les "oies isocèles" qui "partent" pour le pays de l'alphabet des Rois mages. A la galerie Arts pluriels, Roland Halbert , ce soir-là, nous a fait un cadeau discret, intangible et intemporel: celui du souffle léger de la plume.
Yves Moulet, poète