Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 63 | 
13/06/2011 10:03:10
Cenabis, mi amice, apud me :
  cochleas ternas
  porcellum hortulanum
  tiropitanam
Cenabis bene,si tecum attuleris vinum et salem et coquinaria carmina.
Ave.
C.Coqua
 
06/06/2011 10:06:55
Je me suis jetée, affamée, sur les mots. Puis , à l'aube, l'esprit reposé, j'ai repris ma dégustation Et j'ai savouré Je pleure et je souris, je suis touchée au coeur,Ô Poète, je ne sais pas même dire mon émotion et puis Àl'oreille ils disent, au palais convoitises, plénitude?Chut...
Jouvencelle
 
05/06/2011 18:08:24
Cher Monsieur, J'ai lu - dévoré, est plus juste - tous vos livres avec passion, avec émotion... Merci de nous Eclairer, d'Eclairer ma vie par vos Ecrits. J'attends la parution de votre prochain ouvrage avec une très, très grande impatience. N. Caeiro
N.Caeiro
 
05/06/2011 01:24:22
Au-delà de cette magnifique et indispensable expérience qu'est l'envol et le vol, que vais-je chercher là-haut dans le ciel, et pourquoi m'est-il indispensable de m'y rendre, moi simple aptère. Me rendre à lui, au ciel. Me rendre à eux, aux ciels. Trouverais-je un jour au fond de moi quelques réponses, je ne sais pas, ce n'est pas simple, et mes réponses seraient encore trop cryptées. Alors je ne cherche plus, je trouve. Et parfois je trouve chez les autres des éclairs qui m'aident à réaliser, (enfin !), qu'il est une aile au coeur des choses, au coeur de la vie. Je trouve ce haïku de Roland : Le ciel sans papiers ... L'hirondelle signe l'air de sa croix sonore.
Philippe Thomassin
 
30/05/2011 17:17:43
Monsieur, Agricultrice, j'ai emprunté à la bibliothèque de mon village, votre livre : "Blues pour Cadou". J'ai beaucoup aimé votre livre, votre écriture, votre style et grâce à vous, j'ai découvert René Guy Cadou, que je ne connaissais pas. Merci beaucoup
Marie Legray