Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 
11/01/2019 17:41:51
Comment te dire que, pour ne pas changer, je suis admiratif ? Admiratif la fois de ton travail, mais plus encore de comment tu sembles avoir vcu cette priode de ta vie. Ces petits pomes sont tellement emplis de vrit. Je ne te cache pas que, parfois, ce fut oppressant de les lire, tellement ils sont vrais, vivants ! Et dans ce milieu hospitalier, l'air est parfois difficilement respirable, surtout en t caniculaire. J'ai parfois suffoqu d'empathie ! Et puis, j'ai souvent souri, ces mots, cette posie, parfois sortie d'on ne sait o ; ces moments vcus, mme si certains ont d tre durs. Dans ton recueil, on voyage de pice en pice, de lieu en lieu, d'univers en univers avec le malade que tu as t, le souffrant l'me divagatrice. Passereau l'on se fait pour, de saison en saison, picorer tes hakus crits la vole. Merci. "Le pote crit /des hakus la vole /- Si belles semailles !"
Benot Terrien
 
10/01/2019 10:43:01
Votre "Et en morceaux" est un feu d'artifice d'humour, de mdecine - et pas n'importe laquelle -, de citations opportunes, de votre rudition la sensibilit palpable, d'associations intelligentes, sonores ou pas, de graphisme accompagnateur, de la qualit de votre criture et d'autres ingrdients savoureux encore. Cet ensemble suscite l'tonnement, le sourire puis l'enthousiasme. Quand je vois ainsi tous vos sens en veil, je comprends mieux pourquoi vous tes un des seuls avoir t "conscient de" et "sensible " ce que nous avons commis deux reprises, Lucien Gurinel et moi. Mais vous, vous tes seul pour construire votre difice et j'espre sincrement que beaucoup de vos lecteurs auront ralis qu'ils sont en face d'une merveilleuse russite.
Philippe Le Bihan
 
17/12/2018 18:22:27
Cher Roland, tu nous offres avec L'ETE EN MORCEAUX OU CHAMBRE 575 des hakus d'une beaut saisissante, sur un thme dlicat et peu commun puisqu'il s'agit des tats d'me et de corps d'un hospitalis. Mais si la douleur est fortement prgnante, l'artiste que tu es sait, par sa matrise, distance garder avec le mal et le dompter, tel un fauve, la force du temprament, ici mtin d'un humour vital et de bon aloi. Bravo cher Roland ! Je te retrouve avec bonheur comme chaque fois, le mme et cependant diffrent, puisque toujours renouvel. Aux prises avec la vie, ses joies et ses preuves, tu sais la magnifier. Mais n'est-ce pas le privilge de l'art ? A te revoir et te lire, reois, cher Roland, mon amiti dans cette attente.
Patrick Derouard
 
08/12/2018 19:19:48
L't en morts sots. Rentrer en posique comme on rentre dans les ordres, ..., pardon, dans le dsordre. Dans l'immense et joyeux dsordre des littratures. Dans ce grand dsordre universel littraire, ou ce grand dsordre littraire universel, o je ne me lasse pas de lire, de dcouvrir de nouvelles plantes , celles o s'laborent d'extraordinaires et stimulantes critures avec lesquelles je navigue, divague. Et quelque part dans cet Univers se trouve la fameuse plante Roro 48. Roland, press par la vie et sa chute, les 2 runies dans sa chambre la foi chaude et froide, la foi noire et claire. Chambre air o sans air il a travaill. Au-dessus de la porte de sa chambre, dans le couloir, nuit et jour tait allum un panneau lumineux "ON AIR". Chambre atelier. Un ring.Dans cette capsule spatiale, pas de matres. Une matresse, une seule, la littrature. Indomptable, exigeante, vivifiante. criture travaille au bistouri_golo. Les faits Roland. L'effet Roland Halbert. Rhsus Halbert. Rhsus_cit par la posique. Comment imaginer ton demain, ton lendemain, ton lent demain, quand t'es dans une chambre strile, qui ne veut qu'une chose, tout striliser, corps et me. L'esprit_sonnier. Cela tant, cela est temps, il n'est jamais trop tard pour trouver la force d'crire son demain, deux mains. Imagine chantait John Lennon. L'avenir deux mains, l'une crit les mots de la partition, assistant la parturition de ce livre, l'autre pianote en s'accrochant aux croches, double croches, triple croches. criture Border Line la frontire de la page blanche, au bord du gouffre. Jamais le chute. Pas encore. Ou alors, comme crit Fernando Pessoa, : "Faire de la chute un pas de danse". Lecture estivale o trangement, face la vie, face une fin qui toujours nous guette, face aux chants des oiseaux, face au temps, on peroit finement les belles et putains de complexits de notre propre existence (artistique en ce qui me concerne), celles de Roland, sans appartenir aucune, personne comme crivait Fernando, et en mme temps au monde entier. Ainsi est le souffle de l'criture de Roland. Ainsi est la lumire de la plante Roro 48 ; juste. Car trop de lumire pourrait rendre aveugle.
Phil Masintosh & Philippe Thomassin
 
03/12/2018 16:02:57
Combien de Montagnes gravir De Croix porter Pour atteindre linaccessible Lumire? Mais, Garde en toi lEnfant , Et tu possdes la Force Dquilibrer ta Destine Et oui, des Hakus dAlice Guilbaud... Un homme guri cest un Gurinel?... Je tembrasse
Vasile