Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 63 | 
03/12/2013 13:26:12
Quelle somme de travail représente ce "Parloir aux oiseaux" ! Voyant l'importance de l'ouvrage, je pensais en lire un peu, chaque jour (ce qui serait une erreur), mais j'ai lu le recueil d'une seule traite et je me suis couchée fort tard pour ne pas abandonner ma lecture et ma réceptivité... C'est un magnifique livre, très bien mené. Est-ce que je me trompe si je pense que certains haïkus de "La Becquée" ont été écrits pendant le travail sur "Le Parloir" ? Je pense à mon père : il aurait été heureux de lire de la belle poésie ; ça devient rare !
Floriane Creac'h-Lelubre
 
24/11/2013 15:59:40
Le "Parloir aux oiseaux" est un superbe livre dont j'ai aimé la forme et la typographie si originales, toutes en musique et silences.J'admire la grande simplicité et l'élégance cultivée de l'écriture, riche de cette sensibilité qu'on appelle humanité et compassion.Merci.
marie-hélène prouteau
 
06/11/2013 17:59:48
Travaillée par tes textes, ce n'est pas un hasard si la lectrice, en moi, a été conduite jusqu'à Albi, le 4 octobre dernier. Sur son piton, perdue dans la nuit et sous une pluie drue, Notre-Dame de l'Auder n'a pas été - elle non plus - le site fortuit de ton récital à Ambialet ! J'y étais, je crois, attendue ! Avec ce public conquis qu'égayaient les étudiantes et étudiants américains du Centre internationnal du Prieuré, pour une expérience émotionnelle joyeuse, grave et intense, chacun invité à écouter et se laisser remuer par le travail vivant de la parole et du violoncelle transmuant la matière verbale de tes textes. Fragilité et douceur de la voix au rythme de l'émotion parlante. Modulations multiples, inflexions infimes, ponctuations marquées d'élans, de retraits, de ralentis, d'arrêts, de silences, de reprises... Toute une gestuelle corporelle du visage, de la respiration, des bras, des mains. Mise en mouvement du corps en bleu ciel et rouge sang, bien au-delà de l'esthétique graphique des recueils. Pour une parole nue.
Odile Linard
 
10/10/2013 15:27:17
Nous allions vous saluer avant notre départ, mais vous étiez auréolé de jeunes filles... Nous n'avons pas osé nous approcher de cette auréole. Si belle, si délicate de poésie et de jeunesse ! Que ce mot vous dise combien nous avons aimé la soirée que vous nous avez offerte ! Vous êtes un vrai poète. Votre cœur bat pour la poésie.
Hervé Rougier, spécialiste de la poésie de Francis Jammes
 
15/09/2013 17:18:45
une très belle rencontre, je suis impatient de lire vos (nouveaux) poèmes, et merci de votre visite au vernissage de mon exposition à Nantes! à bientôt, bien à vous, Renaud Allirand
Renaud Allirand