Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 63 | 
21/08/2011 11:19:26
Je l'ai reçu hier "Blues pour Cadou" je commence à suivre les allées de la Bouteillerie avec vous et la même émotion J'ai souvent versé des larmes, mais là je vais au delà J'offrirai le cadeau cet après midi et je vous redis merci
C. Guicheteau
 
28/07/2011 11:15:59
Je viens enfin de me procurer "chroniques de l'eclair" juste hier après midi. J'ai parcouru très vite c'est un besoin chez moi et je reviens, et là, j'ai du mal à retomber dans la réalité, et pourtant...je ne sais trouver les mots pour vous dire mon admiration et ...je ne sais que dire...je verrai ça plus tard...il remplace les saisons comme livre de chevet et je vais continuer la découverte. donc à plus tard
christiane guicheteau
 
17/07/2011 22:58:42
Bonjour Roland, oui, c'est moi. Grâce à toi les choses ont fait du chemin. Tu m'avais planté un grain tout comme j'ai planté des grains chez mes élèves. Aujourd'hui, beaucoup d'entre eux sont devenus des professionnels et même certains des "figuras" dans le milieu du flamenco. J'ai aujourd'hui l'honneur d'entrer de plus en plus profondément dans la langue français, ceci au point que je n'aurai jamais pensé possible.Voilà, la poésie réside dans le silence entre chaque spinule de lumière, la où le Sens attend ceux et celles qui, d'une oreille affinée, peuvent capter ses séquences mystérieuses. Bise...
Terry (Ankhé)
 
13/06/2011 10:03:10
Cenabis, mi amice, apud me :
  cochleas ternas
  porcellum hortulanum
  tiropitanam
Cenabis bene,si tecum attuleris vinum et salem et coquinaria carmina.
Ave.
C.Coqua
 
06/06/2011 10:06:55
Je me suis jetée, affamée, sur les mots. Puis , à l'aube, l'esprit reposé, j'ai repris ma dégustation Et j'ai savouré Je pleure et je souris, je suis touchée au coeur,Ô Poète, je ne sais pas même dire mon émotion et puis Àl'oreille ils disent, au palais convoitises, plénitude?Chut...
Jouvencelle