Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 
18/06/2008 21:26:53
Pote pur, pierre prcieuse dans l'apesanteur des abysses, comptable des plus fragiles origines, Roland Halbert gouverne la cit secrte des mots. Que l'un d'eux tente d'inscrire sa transparence sur la page des doutes, il le retient. En revanche, il droute l'appliqu, dvoie le soumis, questionne le mutique jusqu' ce qu'il lui avoue que, oui, il existe bien, dans quelque palais ancien, une dent bleue! Le monde n'est qu'une lgende en sommeil. Elle possde son veilleur, son conteur de merveilles, son rveur bloui : Roland Halbert, prince en posie. Avec mon admiration et mon amiti.
Jean-Joseph Julaud, crivain.
 
18/06/2008 05:54:53
"Ferm pour cause de posie"
et de mystre
et de double vie
et de double jeu...

A Roland Halbert,
pour le remercier de m'avoir "dnonc" ses amis de l'Acadmie...

Avec mon amiti,
Grard Le Gouic
 
08/06/2008 15:17:27
Flicitations vous Roland. Tous ces mots si justes, cisels avec une infinie prcision rsonnent comme une mlodie. Cet hommage, Sainte-Ccile et la fminit, mrite qu'on le lise, le relise afin de s'imprgner de toute la profondeur de sa "posique". Un merveilleux baume pour tous ceux qui ont,comme moi bien des bleus l'me. En attendant le plaisir de vous revoir quand vous viendrez Montjean, je vous embrasse. Bien affectueusement
Gisle Boutet de Montjean sur Loire
 
02/06/2008 19:03:20
A l'cole de la Boutouchre, on ne m'a pas appris faire des belles phrases comme j'en lis sur votre site, et le jeudi et le dimanche, j'aimais mieux courir les champs et les bois avec mes frres(D'ailleurs bien des vipres y ont laiss leur peau) que de faire mes leons, eh ben rsultat, je sais peine crire.Bien vous Monsieur Halbert, "mais qui tes vous Monsieur?"
M. de la Boutouchre
 
29/05/2008 13:02:11
Vous poursuivez votre belle route de pote et le joli livre qui en rsulte, aujourd'hui, est un jalon de plus de votre talent. Il ne ressemble aucun autre; l'esprit, oserai-je dire, de vos trouvailles potiques est plus doux que la soie o l'on devra conserver, entre autres exemples, cette merveille: -ce Temps qui tinte au fond des saisons perdues /comme un diapason de chair / dans un puits aveugle Votre "soeur tourire" vous inspire, ce qui est le contraire d'une surprise, mais il n'y a pas qu'elle ! nous le savons, et vous saurez affirmer l'indocilit de votre mlodie - Sur chaque corde et dans chaque chemin...
Lucien Gurinel, compositeur