Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 
03/04/2013 10:06:48
Les ftes pascales et leurs univers chocolats mont ramene, un certain 17 mars, jour o, pour la 2e fois, lassociation "Gourmandises culturelles" invitait le pote Roland Halbert. Ce fut un "Chuchotement potique" d'un autre genre, une saveur potique, pourrions-nous dire. Ce dimanche-l, pas de guitare pour nous accompagner, mais un billet dembarquement pour un voyage en pirogue - longue comme une galre - charge de fves de cacao et emplie dIndiens. Nous avons rencontr Mayas et Aztques, Conquistadores, Espagnols pour arriver en France, tout prs du roi Du Chocolat-rituel au Chocolat-privilge. Les mots Cacao et Chocolat ont dvoil leurs sources, fortement appuyes sur des textes anciens, comme ceux du fils de Christophe Colomb. Je nai pas retenu tous ces priples, ceux des fves, des hommes et du langage, ni des dates-jalons, mais jai encore en bouche le got du meilleur cru du chocolat : "le criollo" de Guanaja. Ce jour-l, jai laiss tomber le carnet de notes pour tenir, tout au long de la dgustation, les curieux petits carrs noirs. En fin daprs-midi, nous avons eu le plaisir et ltonnement de dcouvrir Le Chant du chocolat, trop lourd pour tre tenu bout de bras, travail titanesque que cette anthologie de 450 pages, toutes illustres, dialogue entre Roland Halbert et Philippe Arnaud. Exemplaire unique, en attente ddition. Ce fut un voyage tonnant, vivant, savamment orchestr ! Bravo et merci encore !
Clodine Bonnet
 
27/03/2013 12:21:37
J'aime beaucoup votre "Stle pour Xavier Grall". Un pome plein de dlicatesse comme je les aime : "Les palombes passent... / Je laisse la porte ouverte, / on ne sait jamais !" Merci de tout cur,
Franoise Grall
 
10/03/2013 00:30:03
"Chroniques de lclair" : je ne pensais pas avoir une leon de haku et pourtant ! Le haku dans la puissance et la lgret de son esprit-clair. Un avis sur la Vie, oui, je pensais, peut-tre et je lai eu, oui ! Mais jamais lavis ne se fait indispensable : Puissions-nous disparatre comme les fleurs de cerisier ! Lavis se fait Vie et Mort. Ce livre ne parle que de a, et de ce qui fait la diffrence l-dedans : lamour. On retrouve ici le kamikaze, Dieu du Ciel et pourtant, enfant, toujours, vulnrable, rclamant lamour de sa mre. Je crois bien que vous naurez plus le loisir de raccommoder sans fin le bouton de ma manche On retrouve ici le kamikaze, Dieu du Ciel et pourtant, amoureux, toujours, vulnrable, rclamant lamour de sa compagne. Je pense ton bouton rouge, ta Porte royale, ta Chambre chaude Ce livre mlant habilement Vie et mort, hakiste et kamikaze, est dune telle intensit quil donne envie de voir dfiler les saisons. Ne pas sarrter 23 ans, "bel ge pour devenir le vent en personne". Jai aim, beaucoup, ce livre. Jy ai trouv les grands matres du haku : Bash, Issa, Shiki, Santka etc. Jy ai trouv la Vie, la Mort, lamour. Lhumour, toujours. Mais aussi, cette aide dcrypter lesprit japonais et le ntre, occidental. Jy ai retrouv le crescendo de la Vie. Comme un chocolat au piment rouge : le sucr et le feu soudain, envahissant.
Clodine Bonnet
 
06/03/2013 18:15:01
Merci Roland pour l'article sur SENGA et pour les illustrations que vous offrez aux lecteurs de Ploc! Vous nous emmenez en terre potique inconnue et pour ne point nous garer, les allusions Daumier servent de balise; vous relevez l'humour, le sens de la caricature, en Orient comme en Occident. Nous dcouvrons le trait subtil d'un peintre pote, d'un pote peintre. Bien vous,
Marie-Nolle HOPITAL
 
20/01/2013 21:48:09
Cher Roland, 2012 aura vu natre, puis paratre, notre ouvrage... dont je relis rgulirement l'avant propos. Je ne vous l'ai sans doute jamais crit aussi clairement, mais il possde vraiment des qualits hors du commun : il est naturellement crit avec un style d'une haute tenue, et il met magnifiquement en vidence, sans les dflorer, les mystres de la relation entre les diffrents arts prsents. Je vous en remercie encore une fois. Ensuite, relisant le dossier de nos changes, je constate avec effroi que je n'ai pas accus rception du recueil "Le Fleuve et le Rocher". Mme si mon anne 2012 aura t difficile, je ne peux pas tout lui mettre sur le dos. C'est donc une ngligence de ma part et je m'en excuse. Lors de sa rception, je m'tais dit que, sa manire, votre livre utilise aussi le principe des ricochets multiples et de formes varies (voqus ci-dessous). Il possde en plus des refrains visuels et des fulgurances mtoriques...
Philippe Le Bihan, photographe