Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 
16/01/2013 21:36:11
Parlons de ton dernier recueil, "Le Fleuve et le Rocher ": aprs ce qu'en a crit Hubert Bricaud - et qu'il m'a fait l'honneur et le plaisir de me communiquer - comment aurais-je l'outrecuidance de risquer un mot de mon cr ? Tout ce qu'il a dit, je le pense, je l'prouve, et je vous remercie l'un et l'autre pour le bonheur de lecture que vous me procurez. Mais je me sens trop fatigue dsormais pour tirer de ma cervelle les mots pour le dire. Et pourtant! Si, en relisant ce beau pome, je trouverai encore quelques mots pour dire combien j'admire ton art de marier l'Histoire et la Gographie, la Lgende et le Rve ( rvire!) Que d'chos! C'est l'infini.Que d'aspects surprenants! Permanence / Impermanence... Le Fleuve et le Rocher, quoi! Je n'en dis pas plus pour l'instant, sinon encore "merci" pour la croisire, toujours recommencer...
Xav. Marie
 
20/12/2012 15:47:40
9e ciel. Porte 189. La posie sinvite chez lhabitant. Roland Halbert je ne le connais pas encore, rien lu de lui. Je sais seulement que Michelle nest pas peu fire de le recevoir. Honore, dit-elle. Trs honore de cette visite. Roland Halbert,le pote ami est l. Lhomme est lumineux et creus la fois. Je ne sais pas exactement pourquoi, ce sont ces deux mots qui me viennent lesprit, lorsque je laperois. Des mots ts de sa peau pour nous les donner, et la lumire qui aurait pris leur place ? Bleue, la lumire. Quand lhomme parle, cest dune sonorit que je ne connais pas, des mots qui stirent longtemps, ou qui claquent. Lhomme parle en japonais ! et en notes de guitare. Puis arrivent les mots que je reconnais.

9e ciel. Porte 189, celle de la posie du Soleil levant, des saisons et nous dedans. Dehors, il pleut. Lhomme veut connatre nos mots nous, ceux que la posie a inscrit dans notre cur. Les rponses poussent les murs. Nuages, cinquime saison, musique nouvelle, voyage hors du temps. Il y a le rcital et puis le rciproque, lchange toujours. En toute simplicit, on se parle dmotions motions. En rire aussi, avec ces portraits du pote vu par les enfants. On coute. On voyage encore, de bulles de th en hakus, de hakus en hacooks, de hacooks en chocolat. Nous rencontrons saint Franois dAssise, sainte Ccile. Partons loin et revenons sur les rives de Loire avec Julien Gracq

9e ciel. Porte 189.

Merci Roland, lhomme, la voix, la musique, les mots chants perus et donns, lme.

Merci Michelle, la femme, laccueil, la mise en quatre, leffacement, la chaleur.

Et merci nous, de nous tre relis cet instant profond et lger la fois
Clodine Bonnet
 
20/12/2012 13:31:01
Ce dimanche 16 dcembre L'association Gourmandises Culturelles a eu l'honneur Roland de t'accueillir dans le cadre de son activit Chuchotements Potiques. Ce Rcital La Posique (lectures et hakus chants) s'est droul dans un change riche, chaleureux et profond...
Cette rencontre potique la dcouverte des hakus, nous a ravis.
L'ensemble des participant-e-s sont sduit-e-s par ta posie, par les hakus et par ta qualit d'TRE
L'motion, le plaisir, la sensibilit et l'humour ont t au rendez-vous.
Ces chuchotements potiques grce ton talent, l'attention et ton intelligence , nous ont enchants...
Univers d'hakus
Partage d'motions
Profondeur d'me
Envol saisonnier

Grand merci et cordialement
a bientt pour une prochaine rencontre
Michelle
Prsidente de l'association Gourmandises Culturelles
Michelle
 
16/12/2012 20:05:30
je reviens d'un apres midi chez Michelle et j'ai achet le livres des 5 saisons. merci pour cet apres midi simple et intime. J'aimerais un autre apres midi uniquement d'haikus et de musique! merci. Marielle
Marielle Asseline
 
27/11/2012 21:22:39
Ddicac par tes soins en avril dernier, je n'ai lu ton Almanach de la Loire qu'il y a peu. J'ai aim sa composition et, comme toujours, ce condens d'(H/h)istoire(s), de gographie, de botanique, d'oiseaux, de textes,de chansons,de rveries, de craintes pour tenter de saisir l'insaisissable du fleuve, dans ton crit, plus souvent la Loire nantaise. Pour moi, la Loire est un fleuve mtaphysique; pas seulement cause d'Hraclite, mais surtout en raison d'impressions de ma petite enfance vcues au ras du corps et d'une mlancolie tenace.C'tait Bhuard, au mi-temps d'un beau jour d't, pendant un pique-nique familial. Le soleil estival suscitait dj en moi ce sentiment dchirant d'extrme solitude. J'entendais d'un ct la sombre rumeur du fleuve que des rcits familiaux associaient trop de dangers, d'un autre ct le carillon des Petits Clercs dont la mlodie en mineur "Notre Dame du perptu-el secours" tait disperse par le vent comme peuvent l'tre les cris des enfants sur les plages de l'Atlantique, enfin, le grondement d'un train croissant et dcroissant passant un peu plus haut vers Savennires. C'est comme si m'tait rvle en quelques instants la plus extrme fragilit des choses et des tres: pas d'arrives sans dparts, pas d't sans hiver, pas de bruit sans silence, pas de prsence sans absence, etc. Mais pourquoi diable te raconter le dbut de "ma" Loire ? Je reviens ton ouvrage dont j'ai aim de belles trouvailles: ces "alles feuillantines", "l'ample moisson des hymnes, des reposoirs et des rosaires", le rappel du psaume "Super flumina Babylonis", "le vivier des chanvres rouis", "les frnes qui donnent l'air sa couleur de mlodie olienne" et tant et tant de petits trsors de mots assembls savamment, amoureusement. Un grand merci. Au plaisir de pouvoir parler avec toi de la Loire et de bien d'autres choses.
Jean-Michel Logeais