Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 
14/08/2008 09:43:06
J'ai retrouvé dans Chanterelle la thématique et le coup de patte des recueils précédents, notamment ton exploration "poésique", ta veine "franciscaine" ainsi qu'une architecture toujours très élaborée, avec ici une composition en forme de retable. Je suis toujours autant séduit par l'éclat "lapidaire" de tes séquences en versets cadencés que par la subtile beauté de la prose poétique de tes "prédelles" dans lesquelles tu offres au lecteur la quintessence magique de lectures érudites. J'ai également bien aimé ce remarquable jeu de correspondances entre peinture, sculpture et musique. Ce qui m'a surtout frappé, c'est la présence quasi récurrente de l'oxymore dans l'évocation du martyre de sainte Cécile - une sorte de "crucifixion en rose", pour reprendre le titre de la fameuse trilogie de Miller.
Hubert Bricaud
 
13/08/2008 18:12:24
Peinture, sculpture, et musique nourrissent ce poème, "chant libre", écriture qui se veut à juste titre "Poésique". Désormais,avec les musiciens,les poètes pourront invoquer-évoquer sainte Cécile "la soeur tourière des poètes et du silence"...
Yves Cosson, poète.
 
02/07/2008 15:15:29
Chez Roland Halbert l'écriture et les thèmes ont le pouvoir d'entraîner dans un vagabondage initiatique. À travers une poésie exempte de pathos et d'effets faciles, en abordant le thème de la mort, côtoyée dans une perspective de célébration de la vie, Roland halbert propose une méditation sur une esthétique de vie. Merci au poète de nous offrir ce précieux viatique.
Marie Népote
 
23/06/2008 14:29:41
23 juin 2008. Merci, cher Roland Halbert, pour cet hommage à tous les "soldats Inconnus" de la Grande Guerre contre la désespérance! Merci à "l'Agent Secret" que vous avez ainsi réhabilité: voici que ce jour, la Poésie s'avançait en majesté ordinaire; en toutes lettres dans votre texte et sur vos lèvres. C'était pour l'éloge de GÉRARD LE GOUIC ce mardi 17 juin 2008, salle Bellamy. Un événement! Vivement ce texte! Et donc, longue vie!
Bernard Allaire, avec, par délégation, les compliments d'Arsène Lupin.
 
18/06/2008 21:26:53
Poète pur, pierre précieuse dans l'apesanteur des abysses, comptable des plus fragiles origines, Roland Halbert gouverne la cité secrète des mots. Que l'un d'eux tente d'inscrire sa transparence sur la page des doutes, il le retient. En revanche, il déroute l'appliqué, dévoie le soumis, questionne le mutique jusqu'à ce qu'il lui avoue que, oui, il existe bien, dans quelque palais ancien, une dent bleue! Le monde n'est qu'une légende en sommeil. Elle possède son veilleur, son conteur de merveilles, son rêveur ébloui : Roland Halbert, prince en poésie. Avec mon admiration et mon amitié.
Jean-Joseph Julaud, écrivain.