Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 
14/04/2011 18:08:02
Vous donnez à merveille cette autre émotion de plaisir et, plus intimement, de Joie quand je me DELECTE à la lecture de ces poèmes gustatifs et en même temps paroles des Anges " Neige mezza voce / j'hivernerais volontiers /dans ce solfège des anges." Mais vous avez raison, c'est l'être vivant tout entier, corps et âme, qui reçoit ce message de Vie dans l'unité retrouvée. Merci.Merci.
Yves Cosson, poète
 
13/04/2011 17:17:00
Tourne et tourne la "Roue des cinq saisons", tes accords de saisons sont toujours "touches divines". Ta "cueillette d'éclairs" n'a rien perdu de son éclat. Quant à tes 17 haïcooks, parfaitement "accommodés à l'oreille", ils sont poétiquement à point. Dégustés à haute voix, ces exquis "émincés de syllabes" vous titillent les papilles à merveille... " La poésie se fait dans la bouche ", n'est-ce pas ? (cf. Tzara in "Notes dans la paume"). Magie des nombres. 17 haïcooks comme les 17 syllabes du haïku, déjà rappelées dans "Lapidaire 17". 7 haïkus par saison comme les 7 syllabes du vers central du haïku classique. 7 comme les 7 jours de la semaine ou les 7 couleurs de l'arc-en-ciel. Ne s'agit-il pas de "capter en douceur" le temps qui passe et le temps qu'il fait ? Peut-être faut-il aussi tourner sa langue 7 fois dans sa bouche, pour savourer pleinement la beauté de ces "éclairs" ?
Hubert Bricaud
 
01/04/2011 10:30:26
Roland Halbert est passé maître dans l'art subtil du haïku. Il sait voir, saisir l'instant et le transformer en mots qu'il pose avec une extrême délicatesse dans le creuset de la poésie. Ses vers laissent sur la page une trace élégante qui fait penser au graphisme laissé par le passage d'un rouge-gorge sautillant dans les allées enneigées d'un jardin. En noir et blanc le poète nous offre la couleur des saisons. Pour bien entendre R.H., il faut savoir faire silence, oublier le tintamarre du siècle, alors le livre s'ouvrira entre nos mains tel l'éventail des saisons. "Roue des cinq saisons" suivi de "Entrée+Plat+Dessert" se lit dans un beau recueil bilingue français/anglais, orné de calligraphies orientales, se lit afin d'apprendre l'alphabet des saisons. Le livre ouvert, ne vous étonnez pas : A CHAQUE SAISON / UNE FLEUR OU UN OISEAU / C'EST ROLAND HALBERT.
Jean-Claude Coiffard, poète
 
31/03/2011 22:52:17
Cher ROLAND, Merci pour cette farandole "des parfums ,des couleurs et des sons"!pour toutes ces petites...et grandes vies qui s'affairent dans ton jardin et dans ton ciel et qui nous invitent à la Fête...de la Vie ! Merci pour ces parfums d'enfance qui enchantent le coeur ... Mais as-tu entendu le coucou ces jours-ci ? il n'avait pas froid et ne chantait pas en norvégien!
M.Bernadette
 
31/03/2011 16:47:37
Difficile d'ajouter quelque chose après tous ces commentaires beaux et justes. Peut-être simplement, vous dire que lorsque l'on est une maman, comme moi, on a envie de lire vos haïkus, le soir, en guise d'histoire du soir à ses enfants. Pour qu'ils fassent de doux rêves...
souris