Dernières mises à jour>>
Signature de Roland HalbertExplication du sceau de l'artiste

Livre d'or

Vous êtes invités à laisser par écrit vos réactions au site ou vos messages:

[Ajouter un message]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 
21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 
41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 
61 | 62 | 
24/11/2013 15:59:40
Le "Parloir aux oiseaux" est un superbe livre dont j'ai aimé la forme et la typographie si originales, toutes en musique et silences.J'admire la grande simplicité et l'élégance cultivée de l'écriture, riche de cette sensibilité qu'on appelle humanité et compassion.Merci.
marie-hélène prouteau
 
06/11/2013 17:59:48
Travaillée par tes textes, ce n'est pas un hasard si la lectrice, en moi, a été conduite jusqu'à Albi, le 4 octobre dernier. Sur son piton, perdue dans la nuit et sous une pluie drue, Notre-Dame de l'Auder n'a pas été - elle non plus - le site fortuit de ton récital à Ambialet ! J'y étais, je crois, attendue ! Avec ce public conquis qu'égayaient les étudiantes et étudiants américains du Centre internationnal du Prieuré, pour une expérience émotionnelle joyeuse, grave et intense, chacun invité à écouter et se laisser remuer par le travail vivant de la parole et du violoncelle transmuant la matière verbale de tes textes. Fragilité et douceur de la voix au rythme de l'émotion parlante. Modulations multiples, inflexions infimes, ponctuations marquées d'élans, de retraits, de ralentis, d'arrêts, de silences, de reprises... Toute une gestuelle corporelle du visage, de la respiration, des bras, des mains. Mise en mouvement du corps en bleu ciel et rouge sang, bien au-delà de l'esthétique graphique des recueils. Pour une parole nue.
Odile Linard
 
10/10/2013 15:27:17
Nous allions vous saluer avant notre départ, mais vous étiez auréolé de jeunes filles... Nous n'avons pas osé nous approcher de cette auréole. Si belle, si délicate de poésie et de jeunesse ! Que ce mot vous dise combien nous avons aimé la soirée que vous nous avez offerte ! Vous êtes un vrai poète. Votre cœur bat pour la poésie.
Hervé Rougier, spécialiste de la poésie de Francis Jammes
 
15/09/2013 17:18:45
une très belle rencontre, je suis impatient de lire vos (nouveaux) poèmes, et merci de votre visite au vernissage de mon exposition à Nantes! à bientôt, bien à vous, Renaud Allirand
Renaud Allirand
 
21/08/2013 11:08:13
C’est moi qui vous remercie de ce temps passé ensemble et j’ai eu plaisir à faire votre connaissance, à vous entendre parler de cette nécessité intérieure qu’est, pour vous, la poésie, avec tout ce qu’elle requiert d’exigence, de patience, d’ascétisme même. Je viens de faire une première lecture de vos Cinq chantelettres à François d’Assise " Le Parloir aux oiseaux", première lecture rapide certes mais qui sera suivie d’autres dans un rythme qui permet de goûter pleinement. On peut dire que c’est la musique qui a été un fil d’Ariane vers vous, et c’est cette même musique que je retrouve autour de François d’Assise avec ses oiseaux, légers et volubiles, véritable tour de Babel. C’est une polyphonie d’une savante construction, érudite, aux formes multiples, picotée d’humour, de notes, d’empreintes et de signes, d’apartés. Et l’on glisse de l’un à l’autre avec aisance et fluidité car chaque expression a droit de cité : les vers des poètes, le pépiement des oiseaux, le Silenzio autoritaire du garde pontifical et le Silencium mystique du Saint, le protecteur des poètes, qui voit les deux mondes, le visible et l’invisible, le multiple et le Un…et connaît la Joie parfaite… … Et cet homme aux tatouages et vous dans la rue ? une image subliminale…qui complète les bleus et les ors des fresques, manuscrits et retables, photographiés et imprimés dans toute leur beauté.
Brigitte Bertolotti